En Irak les chrétiens persécutés

Le flux de Chrétiens fuyant Mossoul au nord de l’Irak en raison de l’insécurité a ralenti ces derniers jours mais leur nombre s’élèverait maintenant à 4.320 personnes, soit 200 de plus que samedi.

confinés dans leurs maisons

« Ils quittent Mossoul pour des districts voisins dans le gouvernorat de Ninive », a expliqué le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA). « Le gouverneur de Ninive a formé un comité, présidé par le directeur de la défense civile, afin de répondre aux besoins des déplacés et superviser les actions de la communauté humanitaire ».

OCHA souligne que la plupart des besoins des déplacés en terme d’abri et d’alimentation sont couverts, exceptés dans certains districts où le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) procède aujourd’hui à une distribution de denrées non alimentaires.

La sécurité des Chrétiens qui sont restés à Mossoul demeure préoccupante et ils seraient actuellement confinés dans leurs maisons, par peur de représailles. Les étudiants de l’université chrétienne de cette ville du nord de l’Irak n’assisteraient plus aux cours et les travailleurs resteraient également chez eux.

Selon des informations parues dans la presse, un millier de Chrétiens ont défilé dimanche près de la ville de Mossoul pour demander au gouvernement irakien d’agir après une série de meurtres dont leur communauté a été victime. Au moins huit chrétiens ont été tués ces deux dernières semaines dans cette ville située à 390 km au nord de la capitale Bagdad.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.