Xynthia/Polémique : pas de catastrophe naturelle pour la Haute Garonne

Sans avoir été annoncée par météo France, la violente tempête Xyntia s’est abattue le samedi 27 février sur le Sud du Département de la Haute-Garonne. Son passage a entraîné la mort d’une personne et causé des dégâts importants sur les propriétés agricoles, sur le massif forestier, sur les réseaux routier et électrique ainsi que sur les équipements communaux.

Les stations de ski de Superbagnères et de Peyragudes ont été balayées par des vents supérieurs à 200 km/h, détruisant les équipements techniques (canons à neige, remontées mécaniques…) ainsi que des habitations.

D’autres communes ont été particulièrement sinistrées, notamment la station thermale de Bagnères-de-Luchon où un touriste a malheureusement trouvé la mort.

Le Département de la Haute-Garonne ne figure pourtant pas parmi les départements désignés par l’arrêté interministériel du 1er mars 2010 portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle suite à ces intempéries.

Un constat qui étonne le président du conseil général Pierre Izard qui a écrit au ministre de l’intérieur pour lui demander une intervention. “Au vu de l’ampleur des dégâts, je vous sollicite afin que le département de la Haute-Garonne soit également reconnu en état de catastrophe naturelle suite au passage de la tempête Xynthia le 27 février 2010” a ainsi demandé Pierre Izard dans son courrier adressé place Beauvau.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.