La ville de Toulouse veut faire émerger une nouvelle scène musicale

Pour donner un coup de pouce aux associations et groupes des musiques actuelles, la Ville de Toulouse a créé « Toulouse in Bikini » : cinq soirées musicales au Bikini en 2010.

Elle finance, à hauteur de 6.000 euros chaque soirée, cinq associations aux esthétiques musicales différentes (rock, pop, métal, hip-hop et électro) pour l’organisation et la direction artistique de concerts.

La Ville demande aux associations de composer un plateau avec une tête d’affiche et au minimum deux groupes locaux pour un prix d’entrée variant de 5 à 10 euros. Les artistes doivent être rémunérés selon les tarifs professionnels en vigueur. Les recettes de la soirée iront à ces associations.

Dynamiser le vivier musical toulousain en respectant la pluralité des esthétiques, permettre à des musiciens locaux d’être diffusés dans des conditions professionnelles, accompagner des associations organisatrices de concerts reconnues et proposer à un large public des soirées de qualité, pour un prix d’entrée raisonnable, voilà quelques ambitions de ces nouveaux rendez-vous.

Le premier d’entre eux est de couleur rock, le 4 mars, organisé par l’Intercollectif avec les groupes Ici vous êtes un touriste (finaliste régional des Découvertes du Printemps de Bourges), Kerria Noir et Fumulubudu autour d’une tête d’affiche.
Les prochaines dates :

• le 9 juillet avec l’association la Chatte à la Voisine, de couleur pop,
• le 23 septembre avec l’association [email protected] pour les musiques électroniques,
• le 14 octobre avec l’association KMK pour le hip-hop,
• le 20 novembre avec l’association Antistatic pour le rock métal.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.