Afghanistan : 27 civils tués par des frappes de l’OTAN

Le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général pour l’Afghanistan, Robert Watkins, s’est dit lundi profondément attristé la mort de civils, dont des femmes et des enfants, dans une frappe aérienne de l’OTAN dans le sud du pays.

excuses et responsabilité

Selon les chiffres du gouvernement afghan, au moins 27 civils ont été tués et de nombreux autres blessés lors de cette attaque dimanche dans la province d’Uruzgan. D’après la presse, un hélicoptère de l’OTAN a attaqué ce qu’il croyait être un groupe d’insurgés.

La Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) « a systématiquement demandé à toutes les parties au conflit de faire tout leur possible pour éviter des pertes civiles. J’aimerais répéter une fois encore cette demande », a dit M. Watkins.

Il a dit apprécier les déclarations de la Force internationale d’assistance à la sécurité (FIAS), dirigée par l’OTAN, selon lesquelles les forces armées affrontant actuellement les insurgés au sud de l’Afghanistan prennent les plus grandes précautions pour protéger les civils.

« J’apprécie aussi le fait que la FIAS a reconnu rapidement sa responsabilité et a présenté ses excuses » dans le cas de la tragédie de dimanche, a-t-il ajouté. Toutefois, il a estimé que les mesures publiées par la FIAS sur l’usage de la force meurtrière devaient être mises en oeuvre tout le temps et dans toutes les circonstances. Selon lui, les Afghans pourraient douter des intentions des forces militaires internationales si celles-ci ne font pas davantage d’efforts pour protéger les vies afghanes.

M. Watkins a présenté ses sincères condoléances à toutes les victimes et à leurs familles.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.