Rencontre entre Aung San Suu Kyi et un émissaire de l’ONU ?

Le rapporteur spécial de l’ONU sur les droits de l’homme au Myanmar, Tomas Ojea Quintana, a indiqué qu’il espérait rencontrer Aung San Suu Kyi et d’autres dirigeants politiques lors de sa troisième mission dans le pays du 15 au 19 février.

« J’espère que ma demande au gouvernement de rencontrer Daw Aung San Suu Kyi sera cette fois acceptée », a-t-il déclaré jeudi. « Ce serait important pour moi de rencontrer des dirigeants de partis politiques dans le contexte des élections de cette année ».

L’expert indépendant de l’ONU a souligné que « 2010 semble être une année critique pour la population du Myanmar, puisque le gouvernement envisage d’organiser des élections nationales pour la première fois depuis 20 ans ».

« Je souhaite examiner et rapporter les progrès faits dans quatre domaines des droits de l’homme pour lesquels j’avais formulé des recommandations », a-t-il dit, « notamment la réforme des lois nationales pour garantir leur conformité avec les normes internationales en matière des droits de l’homme, et la libération de tous les prisonniers politiques ».

Il évaluera également les progrès faits en matière de réforme des armées, y compris de formation des militaires, ainsi qu’en matière d’indépendance de la justice.

M. Quintana, qui effectuera sa visite au Myanmar à l’invitation du gouvernement, a ajouté qu;il envisageait de se rendre dans la province de Narkhine, au nord du pays.

Il présentera ses conclusions au Conseil des droits de l’homme en mars 2010. De nationalité argentine, il est, en sa qualité de rapporteur spécial, indépendant de tout gouvernement et de toute organisation.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.