JO de Vancouver : Ban Ki Moon demande une trêve olympique

À l’approche des XXIe Jeux olympiques d’hiver, qui s’ouvriront vendredi à Vancouver, au Canada, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a demandé que les hostilités cessent partout dans le monde pendant la durée des jeux.

les valeurs communes de l’humanité

« La trêve olympique offre l’espoir d’un répit au moins temporaire dans la violence et la guerre », a souligné M. Ban.

« La paix et la stabilité sont essentielles pour que chacun puisse se réaliser pleinement », a-t-il dit, et « la trêve olympique repose sur cette aspiration, et sur les idéaux que partagent l’ONU et le Mouvement olympique: l’amitié entre les peuples, l’harmonie, la non-violence et la non-discrimination ».

« Elle met aussi en évidence un terrible paradoxe », a-t-il ajouté. « Aux jeux olympiques et tout au long de l’année, nous saluons à juste titre les prouesses dont le corps humain est capable et les valeurs sociales positives que véhiculent les sports de compétition, notamment l’esprit d’équipe et la justice. Or, ce même corps humain, et les valeurs communes de l’humanité, sont les premières victimes du carnage de la guerre ».

Le Secrétaire général s’est donc joint à l’Assemblée générale des Nations Unies, au Comité international olympique et au Mouvement olympique « pour exhorter ceux qui se battent partout dans le monde à déposer les armes pendant les XXIe Jeux olympiques d’hiver ».

« Ce que nous commençons avec la trêve olympique, nous pourrons le poursuivre une fois les jeux terminés et les médailles distribuées », a-t-il enfin déclaré.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.