Haïti : préoccupations sur le sort des handicapés

Le Comité des droits des personnes handicapées des Nations Unies a exhorté mardi le gouvernement haïtien, la communauté internationale, les agences de l’ONU et toutes les organisations humanitaires en Haïti à ne pas laisser les personnes handicapées devenir « les oubliés de la réponse d’urgence et de la reconstruction du pays ».

dans le processus de relèvement

« Alors que les travailleurs humanitaires se battent pour fournir de l’aide à la population d’Haïti, dans une situation qui reste difficile pour tout le monde, les personnes handicapées sont particulièrement affectées par la crise », a souligné le Président du Comité, Mohammed Al-Tarawneh.

« Les handicapés risquent d’être laissés de côté à moins qu’une perspective orientée vers le handicap ne soit mise en place dès le départ dans le processus de relèvement », a-t-il averti.

« Le traumatisme causé par la catastrophe ne peut pas être sous-estimé. De nombreuses personnes handicapées en Haïti sont devenues, après le tremblement de terre, les plus vulnérables parmi les vulnérables », a-t-il insisté, « surtout si les principales personnes qui en prenaient soin sont mortes ou blessées ».

Ainsi, « alors que la reconstruction sociale et économique d’Haïti est en phase de commencer, le Comité exhorte Haïti à garantir que les personnes handicapées soient incluses dans le processus de prise de décisions et que des efforts durables soient faits pour répondre sur le long terme à leurs besoins ».

Le Comité d’experts de l’ONU a rappelé que conformément à la Convention relative aux droits des personnes handicapées, les Etats doivent prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la protection et la sécurité des personnes handicapées dans les situations de risque et de catastrophe comme un tremblement de terre.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.