Iran Nucléaire : l’AIEA préoccupée par la décision d’Ahmadinejad

Le Directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), Yukiya Amano, a fait part de sa préoccupation après l’annonce par l’Iran de sa volonté de produire de l’uranium enrichi à 20%.

« Cette décision peut affecter particulièrement les efforts internationaux pour garantir la disponibilité de combustible nucléaire pour le réacteur de recherche de Téhéran », a-t-il déclaré depuis Vienne.

La porte-parole de l’AIEA, Gill Tudor, a confirmé que l’Agence avait reçu lundi une lettre de l’Organisation de l’énergie atomique de l’Iran, dans laquelle elle était informée de la volonté de l’Iran de commencer à enrichir de l’uranium à 20% dans les installations de Natanz (centre du pays), afin de produire du combustible pour le réacteur de recherches médicale de Téhéran.

Le Directeur général « réitère la volonté de l’Agence de jouer un rôle d’intermédiaire sur cette question du réacteur de recherche », a dit Mme Tudor.

L’AIEA avait proposé l’an dernier à Téhéran un accord pour lui fournir du combustible nucléaire pour son réacteur de recherche qui produit des isotopes radioactifs à des fins médicales. Les trois autres parties à ces pourparlers, la France, la Russie et les Etats-Unis, avaient fait connaitre leur approbation à un tel accord.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.