Yemen : l’aide humanitaire réclame des fonds

Sans de nouvelles contributions, le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et le Programme alimentaire mondial (PAM) se verront forcés de réduire leurs opérations au Yémen.

agrandir les camps de déplacés surpeuplés

« A ce jour, nous avons reçu moins de 3% des fonds nécessaires, sur les 35,6 millions de de dollars demandés », a précisé Melissa Fleming du HCR.

Cette situation diminue gravement la capacité du HCR d’enregistrer les réfugiés et les personnes déplacées dans le pays, d’évaluer leur situation et de répondre à leurs besoins.

Ces fonds sont en outre nécessaires pour agrandir les camps de déplacés surpeuplés, en construire de nouveaux et fournir des tentes, matelas et kits sanitaires pour les populations.

« Sans une réponse prompte et adéquate des donateurs, le manque de fonds aura un impact direct sur le travail du HCR pour protéger et aider 250.000 déplacés et 170.000 réfugiés au Yémen ».

Dans le même temps, le Programme alimentaire mondial (PAM) a approuvé un prêt de 4 millions de dollars de son fonds interne d’intervention immédiate pour ses opérations au Yémen, afin de permettre la continuation de programmes d’assistance aux déplacés.

« Ce crédit-relais couvrira le financement des opérations pour quelques semaines », a précisé Emilia Casella du PAM.

Toutefois, « si des financements de donateurs ne sont pas trouvés dans les prochaines semaines, cela va entraîner des réductions de rations et possiblement la suspension de plusieurs programmes au Yémen d’ici à la fin juin », a-t-elle dit.

Déjà en février, le PAM s’est vu obligé de réduire les rations distribuées au Yémen, alors que ses opérations dans de nombreux autres pays sont également confrontées à un manque de fonds.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.