30 000 haïtiens rémunérés pour nettoyer les décombres

Plus de 30.000 Haïtiens sont actuellement rémunérés par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour dégager les décombres après le séisme du 12 janvier, dans le cadre d’un programme intitulé « Travail contre rémunération ».

payés 180 gourdes

« Nous voulons développer ce programme aussi vite que possible », a dit le Sous-administrateur du PNUD, Jordan Ryan, lors d’un point de presse au siège des Nations Unies à New York. Il a rappelé qu’il s’agissait d’une des priorités dans le cadre du relèvement de l’économie haïtienne après le séisme qui a tué 200.000 personnes et causé des destructions de grande ampleur.

Les travailleurs sont payés 180 gourdes, soit l’équivalent de 4,5 dollars, pour six heures de travail. Le salaire minimum à Haïti est de 200 gourdes pour 8 heures de travail.

Le travail inclut le déblaiement des décombres des bâtiments qui jonchent les rues, le broyage et le tri des matériaux recyclables ainsi que la mise au rebus des débris collectés. L’objectif du programme est de rétablir l’électricité, réparer les infrastructures publiques, fournir l’accès à l’eau, protéger les sources d’eau, assurer l’accès aux marchés, aux dispositifs de lavage en commun et aux centres communautaires.

Selon M. Ryan, le programme permet à la fois aux Haïtiens qui y participent de gagner un peu d’argent et d’avoir le sentiment de participer à la reconstruction de leur pays. Il a rappelé qu’une priorité était accordée aux femmes qui constituent 40% des gens embauchés. « Cela peut réduire les tensions sociales », a-t-il également estimé.

Le PNUD a pour ambition d’employer 100.000 Haïtiens dans le cadre de ce programme, mais cela dépend des fonds disponibles. M. Ryan a encouragé les bailleurs de fonds à contribuer au financement de ce programme.

Le PNUD avait indiqué lundi qu’il examinait l’opportunité d’établir des partenariats avec 15 organisations non gouvernementales nationales et internationales qui permettraient d’élargir la portée du programme et de l’appliquer à d’autres zones de Port-au-Prince.

Articles Récents

Lourdes, mère et fils associés dans un trafic de drogue

Lourdes, mère et fils associés dans un trafic de drogue

A l'issue d'un banal contrôle routier, la police nationale des Hautes Pyrénées a démantelé un réseau de drogue à Lourdes.…

2 juin 2021
Toulouse – L’Établissement français du sang lance un appel d’urgence à la mobilisation

Toulouse – L’Établissement français du sang lance un appel d’urgence à la mobilisation

Après les jours fériés de mai qui ont causé une baisse importante des réserves de sang, l’EFS constate avec le…

2 juin 2021
Covid19 – sur le front des variants

Covid19 – sur le front des variants

Covid-19 : le variant indien menace le déconfinement du Royaume-Uni. Le gouvernement britannique fait face à de vives critiques mardi…

2 juin 2021
Toulouse – 2 opérations de vaccination exceptionnelles à Reynerie et Bagatelle

Toulouse – 2 opérations de vaccination exceptionnelles à Reynerie et Bagatelle

En parallèle de la campagne de vaccination massive menée sur l'ensemble du territoire pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, la…

1 juin 2021
Cahors, Saint-Cirq-Lapopie, ce que Macron va faire dans le Lot

Cahors, Saint-Cirq-Lapopie, ce que Macron va faire dans le Lot

A quelques jours du premier tour des élections régionales et départementales, le chef de l'Etat Emmanuel Macron se rendra pendant…

1 juin 2021
Occitanie : forte croissance de la filière photovoltaïque

Occitanie : forte croissance de la filière photovoltaïque

La Chambre de Commerce et d'Industrie d'Occitanie vient de publier des données prospectives de la filière photovoltaïques, elles sont très…

1 juin 2021