Le programme Airbus A400 M se poursuivra

Les ministres de la Défense des sept pays fondateurs du programme A400M se sont réunis le 4 février à Istanbul pour faire le point de l’avancement des négociations avec Airbus Military, en application des décisions prises par les ministres au Castellet, le 24 juillet 2009.

la politique de défense et de sécurité européenne

Les 7 ministres de la défense, ont confirmé leur décision “de poursuivre le programme A400M, qui répond au besoin capacitaire des nations et qui constitue un élément fondateur de la base technologique européenne et une impulsion décisive à la politique de défense et de sécurité européenne“.

Dans un communiqué commun les ministres ont tenu à saluer “le bon déroulement technique du programme, illustré par le premier vol de l’A400M, le 11 décembre 2009“.

Dans un langage diplomatique “Ils ont constaté que des jalons majeurs avaient été franchis dans la négociation. Ils soulignent à cet égard les efforts très importants faits par les nations vis-à-vis du maître d’œuvre en acceptant d’aménager les conditions calendaires et techniques de livraison des avions“.

S’agissant des conditions financières du programme, les 7 ministres ont également souligné “l’importance des propositions faites par les nations au maître d’œuvre“. Et rappelé “que l’industriel doit assumer ses responsabilités sur ce programme et respecter les engagements qu’il a pris vis-à-vis des nations“. Selon le site du Figaro, les Etats seraient prêts à une rallonge de quelques 3,5 milliards d’euros pour participer aux surcoût du programme.
A Istambul, les ministres ont appelé à une clôture rapide des discussions avec Airbus Military.

Commandé à 184 exemplaires par 8 pays différents, l’A400M doit à terme, remplacer les avions de transport et projection C-130 Hercules et C-160 Transall.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.