20 millions de dollars pour consolider la paix en République centrafricaine

Les Nations Unies ont annoncé jeudi l’octroi de 20 millions de dollars supplémentaires par le Fonds pour la consolidation de la paix à la République centrafricaine, destinés à soutenir la réforme du secteur de la sécurité, la revitalisation de l’économie et l’état de droit dans le pays.

Durant une récente visite, la Sous-secrétaire générale chargée de l’appui à la consolidation de la paix, Judy Cheng Hopkins, avait estimé que ces nouveaux fonds permettraient de distribuer les dividendes de la paix à toute la population.

La République centrafricaine, déchirée par des conflits entre les forces gouvernementales et des rebelles, ainsi que par des incursions de mouvements armés depuis les pays voisins qui ont entraîné le déplacement de centaines de milliers de personnes, a déjà reçu 10,8 millions de dollars du Fonds, mis en place en 2006 dans le cadre de la réforme de la Commission de consolidation de la paix de l’ONU.

Dans le domaine de la sécurité, ces fonds permettront de lancer la construction de deux casernes de police et de deux nouvelles prisons.

Ils seront également alloués à un projet conjoint de retour pour les déplacés, en coopération avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Enfin, une commission des droits de l’homme sera mise en place.

D’autres sources de financement sont espérées par les Nations Unies pour asseoir l’aide à la République centrafricaine. En décembre dernier, la Représentante spéciale du Secrétaire général dans le pays, Sahle-Work Zewde, avait averti le Conseil de sécurité que l’aide internationale était essentielle pour que le pays ne retombe pas dans la crise politique et les combats alors qu’il se prépare à des élections cette année.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.