Coupe de la ligue : Hélas Brandao !

Caramba encore raté ! Pour la deuxième année consécutive le Toulouse Football Club échoue en demi finale de Coupe. Face à Marseille Toulouse tombe avec les honneurs et malgré la défaite, les joueurs d’Alain Casanova ont montré sur une mi temps tout leur potentiel physique et technique. Immense et de bonne augure.

Les toulousains ont asphyxié les marseillais en 2e mi temps

Hélas Brandao par deux buts, un peu contre le cours du jeu, a anéanti les espoirs des toulousains.

Le match : devant un public du Stadium chauffé à blanc, le match a début sur un ton très physique. Un rude combat d’abord remporté, notamment en milieu de terrain par les joueurs de Didier Deschamps. Les olympiens se procurent alors les meilleures occasion et Nyang est à deux doigts d’ouvrir le score dans une cage vide. Il rate cependant son tir. Pour les toulousains Kazim Kazim montre cependant tout son potentiel en distillant de nombreux centres millimétrés. Mais Gignac était trop seul en attaque pour inquiéter le portier marseillais.

Comment Casanova a t il parlé à ses joueurs à la mi temps ?
De retour sur la pelouse, les toulousains asphyxient leurs adversaires. Les Violets poussent et poussent encore. Sur une magnifique action de jeu les toulousains ouvrent le score en début de deuxième période. Capoue trouve Ebondo à droite sur une longue transversale, qui remet un centre et trouve Gignac qui sur une tête plongeante marque le but. Les toulousains continuent à pousser et auraient pu doubler la mise. Hélas, trois fois hélas, alors que les marseillais semblent avoir renoncé, Ben Arfa tout juste rentré en jeu, élimine trois défenseurs toulousains, et par cet exploit individuel sert Brandao le corsaire qui ajuste une tête et marque le but de l’égalisation. Il ne reste que quelques minutes à jouer et les toulousains continuent à pousser. En vain.

Les deux équipes jouent donc les prolongations. Crispés et quelque peu assommés par l’égalisation de Brandao sont trop timorés dans les 15 premières minutes. Et ce sont les marseillais qui sur un nouvel exploit individuel de Brandao crucifient les violets. La seconde prolongation est 100% toulousaine. Comment à l’entraînement un jeu d’attaque défense avec des marseillais privés de ballon. Un pressing qui porte ses fruits, les toulousains jouent dans la surface et sont même à deux doigts d’arracher les tirs au but mais la tête de Capoue est stoppée in extremis sur la ligne.

Les toulousains pourront nourrir bien des regrets. Mais le bilan reste positif : les violets ont sur produire un jeu efficace et devront confirmer tout ce potentiel ce wek end face à Lyon, puis en Coupe de France.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.