Alerte alimentaire en Mongolie

Des températures chutant à -50°C ont décimé 1,7 million de têtes de bétail en Mongolie, menaçant les moyens d’existence de 21.000 familles de gardiens de troupeaux exposées au risque d’insécurité alimentaire, a mis en garde mardi l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO).

le “Dzud” phénomène météorologique extrême

Selon une évaluation rapide des besoins réalisée par la FAO sur l’impact de la catastrophe, une aide d’urgence de quelque 6 millions de dollars doit être mobilisée au cours des 3 prochains mois pour aider ces populations à passer l’hiver.

Cette vague de froid intense, avec des températures atteignant moins 40-50°C fait, fait suite à un été et un automne marqués par la sécheresse qui a détruit le fourrage servant à nourrir les animaux durant les mois d’hiver. Les Mongols appellent ce phénomène météorologique extrême Dzud.
Ce Dzud s’est traduit par des pertes colossales de bétail : 1,7 million au 31 janvier. Si les conditions actuelles persistent, le gouvernement estime que les pertes pourraient atteindre 3-4 millions de têtes de bétail d’ici le printemps.

Un tiers de la population mongole est nomade

Un tiers de la population mongole est nomade et dépend entièrement de l’élevage pour vivre. Leurs animaux – moutons, chèvres, chevaux et chameaux, ainsi que de nombreux animaux sauvages – sont en train de périr de froid, d’épuisement ou de famine. Les pertes économiques totales jusqu’à présent sont estimées à 62 millions de dollars.

Quatorze des 21 Aimags (provinces) de la Mongolie sont considérées comme gravement touchées. Selon la mission d’évaluation de la FAO, 21.000 familles d’éleveurs, chacune propriétaire de 100 à 300 têtes de bétail, ont perdu plus de 50% de leur troupeau.

Les familles touchées sont en proie à des niveaux accrus d’insécurité alimentaire et à une baisse de leurs moyens d’existence devant la chute rapide de leurs revenus en espèces et la forte hause des prix du fourrage par rapport à l’an dernier.

Faute d’une assistance dans les plus brefs délais, la pauvreté diffuse entraînera une migration de masse vers les villes dans les prochains mois.
La mission de la FAO propose une fourniture d’aliments pour animaux comme priorité absolue. En parallèle, il y a un besoin pressant de fourrage, de compléments alimentaires pour les animaux et de soins vétérinaires jusqu’à la mi-avril pour un montant de 6 millions de dollars.

Partager

Articles Récents

Météo – à quoi s’attendre cette 1ere semaine d’Août à Toulouse

Après un record de froid ce samedi au pied des Pyrénées et des chutes de Neige sur les sommets, le…

2 août 2021

Féminicide – ce que l’on sait du meurtre en Aveyron

A quelques kilomètres au sud de Rodez, dans le village de Calmont, une femme a été retrouvée morte et son…

2 août 2021

L’OR pour la France avec Jean Quiquampoix au pistolet 25 mètres

Jean Quiquampoix a remporté ce lundi matin la finale Olympique du pistolet 25 mètres. Une nouvelle médaille d'or pour la…

2 août 2021

Les laboratoires augmentent les Prix de leurs vaccins anti Covid19

Covid-19 : les laboratoires en profitent, les prix des vaccins flambent. Pfizer et Moderna ont augmenté les prix de leurs…

2 août 2021

En plein centre de Toulouse, un jeune de 24 ans poignardé dans le dos

Un jeune âgé de 24 ans a été pris en charge par les services d'urgence cette nuit en plein centre…

1 août 2021

Il a neigé ce 1er août sur les Pyrénées

Vague de froid en ce dernier jour du mois de Juillet 2021 sur les Pyrénées où quelques flocons sont venus…

1 août 2021
février 2010
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728

Alertes-Newsletter Toulouse7.com

Archives