Massacres de Civils en RDC

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) et la Mission de l’Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) ont tous deux fait état de nouveaux massacres de civils par l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) en République démocratique du Congo (RDC).

Le chef de la L’armée de Résistance du Seigneur, Joseph Kony

« OCHA a reçu des informations fiables qui indiquent qu’une centaine de civils auraient été tués le 13 janvier dans une attaque de la LRA », a déclaré un porte-parole du Secrétaire général, Fahran Haq, à New York.

Cette attaque aurait eu lieu dans la province Orientale, au nord-est de la RDC.
De son côté, la MONUC a confirmé lundi un massacre de la même ampleur, perpétré le 14 décembre par ce mouvement armé.

La LRA a été créée à la fin des années 80 en Ouganda et pendant une quinzaine d’années ses attaques ont pris principalement pour cibles la population civile et l’armée ougandaises. Si cette dernière a finalement réussi à reprendre le contrôle en 2002 des régions où sévissait la LRA, depuis lors ses combattants ont « exporté » leurs exactions dans les pays voisins.

Le chef de la LRA, Joseph Kony, et ses lieutenants ont été inculpés de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (CPI).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.