Enseignement de l’Occitan : Malvy sollicite Châtel

En décembre dernier, une convention Région – Rectorat – Direction régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt, a été signée pour développer et structurer l’offre d’enseignement de l’occitan et en occitan dans l’Académie de Toulouse.

des moyens spécifiques pluriannuels

Dans un courrier en date du 1er octobre dernier, Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées, avait fait part de cette convention partenariale au ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, et le sollicitait sur les moyens budgétaires accordés par l’État à l’enseignement de l’occitan.

Cette demande a alors été transmise à Jean-Louis Nembrini, directeur général de l’enseignement scolaire.

En l’absence de retour de M. Nembrini, Martin Malvy a relancé le ministre Luc Chatel pour “que le Ministère de l’Éducation Nationale attribue au Rectorat de l’Académie de Toulouse des moyens spécifiques pluriannuels en termes à la fois de postes budgétaires, de places aux concours et d’enseignants compétents)”.

Pour l’académie de Toulouse, les besoins estimés par les services de la Région sont de cinq professeurs certifiés supplémentaires par an, ce qui a une incidence sur le nombre de postes au CAPES d’occitan à ouvrir chaque année. Il s’agit en réalité d’augmenter ce nombre de 4 actuellement à 15 minimum.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.