Aide au développement, la promesse de Ban Ki Moon à l’Afrique

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a promis dimanche de mobiliser la communauté internationale pour s’attaquer aux défis qui menacent la paix et la prospérité de l’Afrique, en particulier la pauvreté extrême et les effets du changement climatique.

la santé et l’éducation des enfants

Dans un discours à l’ouverture d’un Sommet de l’Union africaine à Addis Abeba, M. Ban a rappelé la tenue en septembre prochain à New York d’un sommet de l’ONU sur les Objectifs du Millénaire pour le développement, une série d’objectifs, tels que l’éradication de la pauvreté, que la communauté internationale s’est engagée à atteindre d’ici 2015.

“Nous avons fait de grands progrès pour atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement, mais il ne reste pas beaucoup de temps d’ici 2015 et il y a encore beaucoup de chemin à faire”, a dit M. Ban.

La récession économique mondiale, la crise de l’énergie, l’insécurité alimentaire et le changement climatique ont rendu plus difficile et plus urgent le développement, a-t-il ajouté à l’adresse de la cinquantaine de chefs d’Etat et de gouvernement participant au Sommet de l’Union africaine.
Il a noté des progrès dans la lutte contre le paludisme et la rougeole en Afrique, ainsi que des avancées dans l’éducation et la santé des enfants. Il a en revanche souligné que trop de femmes “meurent encore en couches, trop d’enfants ne vivent pas encore au-delà de leur cinquième anniversaire et trop de femmes ne sont pas en mesure de réaliser leur plein potentiel”.
Selon lui, des emplois décents pour tous les Africains, en particulier pour les femmes et les jeunes gens, devraient être la priorité de l’Afrique en matière de développement.

le changement climatique

Concernant le changement climatique, il a insisté sur le besoin des pays en développement de renforcer rapidement leurs programmes d’énergie propre et leur besoin d’un soutien significatif pour s’adapter aux conséquences du réchauffement de la planète.

Le Secrétaire général a également fait la promotion de la prévention des conflits, soulignant la récente coopération réussie entre l’ONU, l’Union africaine et d’autres partenaires en Guinée. “J’appelle vivement nos partenaires à soutenir la transition, à préparer les élections et à mettre en oeuvre les recommandations de la Commission d’enquête sur les massacres du 28 septembre à Conakry”, a-t-il dit.
Un peu plus tôt dimanche, le Secrétaire général a participé à un mini-sommet sur l’avenir du Soudan. “Les élections sont dans seulement trois mois et les deux référendums qui détermineront la future configuration du Soudan sont dans seulement un an”, a-t-il noté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.