Régionales : la Dépêche épinglée pour un sondage

Le parti socialiste avait vivement, et à juste titre, dénoncé des sondages commandés par l’Élysée et publiés par le journal Le Figaro. Dans un cas similaire, la Dépêche du midi vient de se faire rappeler à l’ordre par la commission des sondages placée auprès du Conseil d’Etat.

Dans son édition du vendredi 4 décembre 2009, le journal La Dépêche du Midi avait publié un sondage réalisé par l’Institut CSA relatif aux élections régionales en Midi-Pyrénées.

Un sondage qui donnait le socialiste Martin Malvy largement gagnant avec 39% d’intentions de vote au 1er tour et 69% au second dans l’hypothèse d’une confrontation Malvy-Barrèges.

A l’annonce de ce sondage, la candidate UMP Brigitte Barèges avait porté réclamation contre ce sondage devant la commission nationale des sondages.

La publication de ce sondage ne faisait pas, en effet, mention du client, obligation pourtant imposée par la loi.

Or, la notice technique a fait apparaître que le client est M. Martin Malvy, tête de liste socialiste aux élections régionales en Midi-Pyrénées et non La Dépêche du Midi.

La présidente de la commission des Sondages vient de faire savoir qu’il a été statué que « La Dépêche du Midi avait omis de mentionner le nom du commanditaire du sondage, M. Martin Malvy (…). Elle a donc été conduite « à enjoindre à M. le directeur de la publication de ce journal de publier à l’intérieur des pages consacrées à la campagne électorale un encart précisant cette information ».

Le PDG de La Dépêche du Midi, M. Jean-Michel Baylet, par ailleurs Président du Parti Radical de Gauche est allié pour ces élections régionales à M. Malvy, et ce dernier est ancien journaliste de ce quotidien.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.