Nouveau délégué de l’ONU en Afghanistan

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a annoncé mercredi qu’il avait choisi de nommer le Suédois Staffan de Mistura, pour succéder à Kaï Eide comme Représentant spécial pour l’Afghanistan, à la veille d’une conférence internationale à Londres sur ce pays.

La conférence de Londres

« Je suis reconnaissant du soutien de toutes les parties prenantes importantes à cette nomination qui aidera la Mission d’assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) à élargir son rôle en coordonnant l’effort civil international », a dit M. Ban lors d’un point de presse au siège des Nations Unies à New York.

« M. de Mistura apporte à ce poste une riche expérience et des compétences. Il prendra ses fonctions le 1er mars et je le remercie d’avoir accepté cette responsabilité », a-t-il ajouté.

M. de Mistura a été Représentant spécial du Secrétaire général pour l’Irak pendant deux ans, jusqu’à l’été 2009. Il avait été depuis nommé au poste de directeur exécutif adjoint du Programme alimentaire mondial (PAM).

Le Secrétaire général a remercié M. Eide pour son courage et son dévouement à la tête de la MANUA, au prix de risques personnels considérables.

Ban Ki-moon devait quitter mercredi soir New York pour la conférence internationale sur l’Afghanistan à Londres. Cette conférence « intervient à un moment crucial », a-t-il dit. « Les Afghans veulent avoir davantage leur mot à dire concernant leur avenir, notamment en ce qui concerne le développement. En même temps, les Afghans ont besoin de savoir que la communauté internationale les aidera sur le long terme en construisant leurs institutions gouvernementales », a-t-il ajouté.

un pacte solide

Le Secrétaire général a plaidé pour « une approche plus équilibrée ». « Notre stratégie civile ne peut pas être une option à la stratégie militaire », a-t-il dit.

La conférence de Londres vise à tracer le chemin à suivre après les élections présidentielles afghanes de l’an dernier. Il s’agit d’établir un pacte solide entre le Président afghan, Hamid Karzaï, réélu pour un deuxième mandat, son gouvernement et sa population, ainsi qu’un partenariat resserré entre les Afghans et la communauté internationale.
Après Londres, M. Ban se rendra à Addis-Abeba, en Ethiopie, pour un sommet de l’Union africaine. Les élections au Soudan prévues dans trois mois seront au centre de ce déplacement, ainsi que le changement climatique et les Objectifs du Millénaire pour le développement, a-t-il indiqué.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.