Afghanistan : Karzaï et l’ONU changent de tactique à l’égard des Talibans

Le Conseil de sécurité a décidé lundi de retirer les noms de cinq anciens responsables du régime Taliban en Afghanistan de la liste des individus visés par son Comité de sanctions.

Le gel des avoirs de ces individus, ainsi que l’interdiction de voyager et l’embargo sur les armes qui leur étaient imposés, ne s’appliquent donc plus, précise un communiqué publié à New York.

Parmi les cinq personnes concernées figurent quatre ex-membres du gouvernement du régime Taliban : l’ancien ministre adjoint du commerce, Fazl Mohammad Faizan Qamaruddin, l’ancien ministre adjoint des questions frontalières, Abdul Hakim Monib Mohammad Nazar, l’ancien ministre des affaires étrangères, Wakil Ahmad Mutawakil Abdul Ghaffar et l’ancien ministre adjoint de la planification, Mohammad Musa Hottak Abdul Mehdi.

Le responsable du Centre de presse du ministère des affaires étrangères, Shams Us Safa Aminzai, est également retiré de cette liste.

Selon des informations parues dans la presse, le Président afghan Hamid Karzaï avait demandé le retrait de “noms de Talibans” de la liste de sanctions de l’ONU, en amont de la Conférence de Londres, jeudi 28 janvier, au cours de laquelle il doit présenter un programme de développement destiné à inciter les Talibans à déposer les armes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.