Pour Moudenc Toulouse est une ville “en déclin”

La théorie du déclin chère à l’éditorialiste libéral Nicolas Baverez a inspiré l’ancien maire de Toulouse Jean Luc Moudenc. Alors que la campagne pour les élections régionales vient à peine de débuter, l’ancien adjoint de Philippe Douste Blazy et désormais membre officiel de l’UMP a décidé d’enterrer la hache de guerre.

Et via un tract incendiaire tire désormais à boulets rouge contre la majorité de Pierre Cohen, tour à tour accusée de laisser Toulouse dans “l’inertie“, d’avoir “abandonné ou retardé plusieurs grands projets” ou “d’immobilisme“.

Depuis sa défaite, le leader de l’opposition municipale avait jusqu’à présent choisi la voie de l’apaisement à l’égard de la nouvelle majorité municipale. Cette nouvelle année marque donc une rupture dans la stratégie de Moudenc.

Diffusé à 150.000 exemplaires dans toute la ville le tract signé Jean Luc Moudenc au nom de son association “toulouse avenir” vise à la fois à diffuser la propagande de celui qui, handicapé avait été sévèrement battu par la socialiste Catherine Lemorton lors des dernières élections législatives dans la 1ere circonscription de Toulouse ; mais aussi et surtout à faire connaître son mouvement Toulouse Avenir en invitant de nouveaux membres et en appelant au don.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.