Brigitte Barèges axe sa campagne sur l’insécurité

brigitte bareges reçoit le soutien de l ancien maire de toulouse  jean luc moudenc la candidate ump aux elections regionales de mars 2010 decide d axer sa campagne sur la securiteMalvy parle emploi et économie, la tête de liste UMP Brigitte Barèges a décidé elle, de reprendre un thème cher à Nicolas Sarkozy et axer sa campagne sur la sécurité.

Braquage à la machette

En faisant au passage un pied de nez au Préfet de région et au procureur de la République, responsables de la police nationale et autorités compétentes en matière de sécurité.

Ce week end la député maire de Montauban était aux côtés de l’association Cap Toulouse pour porter le thème de l’insécurité et de la délinquance à Toulouse.

Alors que son agenda prévoyait une distribution de tracts sur les marchés de la ville rose, la tête de liste “majorité présidentielle” dans le département a décidé de modifier son itinéraire après la commission d’un troisième braquage consécutif à main armée (à la machette) du buraliste du centre commercial Firmis, dans le quartier de la Terrasse- dimanche matin à 10h.

Après en avoir déjà appelé plusieurs fois aux pouvoirs publics sur le sujet et avoir recueilli plus de 3000 signatures par une pétition l’an dernier, l’association Cap Toulouse dénonce  “une fois de plus l’insécurité qui règne à Toulouse, avec des chiffres pour 2009 en hausse par rapport à l’année précédente“. Avec 78 981 faits de délinquance constatés en 2009, la Haute-Garonne se situe au 14è rang sur 96 en termes de délinquance en France.

Ce chiffre doit baisser !” a clamé Brigitte Barèges qui veut s’engager sur ce thème. “L’insécurité n’est pas une fatalité, et ne relève pas du seul rôle de l’Etat. Comme je l’ai fait en tant que Maire à Montauban, les collectivités locales peuvent agir, en se dotant notamment de moyens financés en partie par l’Etat, tels la vidéo-protection. Je m’engage, dans le cadre des élections régionales, à prévoir un budget pour sécuriser les lycées et zones commerciales les plus exposés. La sécurité est la première de nos libertés !” a ainsi déclaré Brigitte Barèges qui a reçu pour l’occasion le soutien de l’ancien maire de Toulouse Jean Luc Moudenc.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.