Nouvelles violences au Sri Lanka

Alors que la violence s’intensifie en marge de la campagne pour l’élection présidentielle au Sri Lanka, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé mercredi tous les partis et leurs partisans à la retenue.

réconciliation

« La tenue pacifique de cette première élection nationale post-conflit est de la plus haute importance pour la paix et la réconciliation à long-terme du Sri Lanka », a-t-il dit dans un message transmis par son porte-parole, Martin Nesirky.

Préoccupé notamment par des informations qui font état de l’assassinat de militants politiques, Ban Ki-moon a appelé les différents acteurs à « respecter les lois et les règles électorales et à éviter les actes de provocation durant toute la période précédant et suivant les élections ».

Selon des informations parues dans la presse, la police au Sri Lanka a fait état d’au moins quatre morts liées à la campagne électorale et a indiqué avoir reçu des plaintes concernant plus de 700 cas de violence électorale à travers le pays, à quelques jours du scrutin présidentiel prévu pour le 26 janvier.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.