A400M : un rapport pointe la mauvaise gestion d’Airbus

Tournant dans le rapport de force qui oppose Airbus aux 7 Etats commenditaires du programme militaire gros porteur Airbus A400M.
Rédigé par les célèbres experts de PricewaterhouseCoopers à la demande des 7 gouvernements associés au projet -Allemagne, France, Espagne, Royaume-Uni, Belgique, Luxembourg et Turquie- cet audit relève en effet “des manquements importants de la direction du constructeur EADS” selon les termes utilisés par le journal lefigaro qui cite des sources allemandes.

Alors qu’Airbus réclame une rallonge des Etats pour ne pas suspendre le programme, cet audit fait l’effet d’une bombe. Des 20 milliards initiaux, la société EADS réclamerait désormais 11 milliards d’euros supplémentaires. Le ministre de la défense français Hervé Morin s’était dit prêt à envisager un effort de l’État. Une position contraire à celle de Berlin qui refuse toute rallonge financée sur les deniers publics.

Selon le site internet des Echos qui cite là le journal allemand Handelsblatt le porte-parole d’EADS aurait affirmé que “le rapport d’audit selon lequel EADS pourrait supporter les dépassements de coûts est trompeur”.

Une rencontre urgente entre les 7 Etats commanditaires du programme est prévue en fin de semaine.

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.