Régionales, le coup de Gueule de De Veyrac contre Barèges

christine-de-veyrac-ump31Il y a de l’eau dans le gaz à droite à  l’approche des élections régionales de mars prochain.

Machine à perdre

Et un sérieux rappel à l’ordre adressé par la patronne de l’UMP en Haute Garonne à la tête de liste UMP pour les élections régionales. La député européenne Christine de Veyrac n’a pas apprécié le comportement de Brigitte Barèges. Et l’a fait publiquement savoir. La présidente départementale de l’UMP a donc vivement réagi à l’annonce par sa rivale des 5 noms qui occuperont les 5 premières places de la liste UMP pour les régionales dans le département de Haute Garonne.

Réagissant à la présentation par Barèges d’une partie de « sa » liste pour les régionales, Christine de Veyrac et Chantal Dounot se sont dite “stupéfaites“. De ne pas avoir été “ni informées, ni conviées“, les deux têtes de l’exécutif départemental de l’UMP reprochent en outre à l’équipe de Brigitte Barèges de ne pas avoir respecté la procédure interne du parti.

La Commission d’investitures de l’UMP n’a en effet rendu aucun arbitrage à ce jour sur aucun des candidats. D’ici le 30 janvier, consigne écrite a été donnée par Paris de ne rendre publique aucune liste” précise ainsi Christine de Veyrac. Ambiance.

Au delà de la méthode pointent les rapports de force liés à la constitution de la liste. Parmi les 5 noms annoncés pour figurer en place éligible sur la liste UMP aux élections régionales, nul conseiller régionale UMP sortant, nul membre des partis associés à l’UMP.

Après les blogeurs toulousains proches de l’UMP c’est au tour de l’appareil de mettre la pression sur la député maire de Montauban qui n’a toujours pas réussi l’union autour de sa candidature. La machine à perdre est elle enclenchée à droite ?

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.