Le micro crédit étendu aux réfugiés

Des dizaines de milliers de personnes déplacées à travers le monde pourront bénéficier de micro-prêts pour lancer leur propre entreprise et devenir auto-suffisantes grâce à un nouvel accord entre le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) et une organisation de microcrédit créée par le Prix Nobel de la paix bangladeshi, Muhammad Yunus.

dans 14 pays à travers le monde,

Selon un protocole d’accord signé par M. Yunus et le Haut commissaire pour les réfugiés, Antonio Guterres, le Grameen Trust va mettre en place des programmes de micro-prêts pour les civils déplacés, principalement des réfugiés mais aussi des rapatriés et des déplacés internes, dans 14 pays à travers le monde, avec une étude de faisabilité au début de cette année en Egypte, en Tanzanie et en Afrique du Sud.

« La Grameen Bank et son réseau ont donné accès au microcrédit à des millions de gens pauvres », a dit M. Guterres. « Je pense que le Grameen Trust peut apporter une contribution vitale à l’auto-suffisance et à la promotion de moyens d’existence durables ».

Le HCR et les employés du Grameen Trust évalueront le nombre et le profil des bénéficiaires. Le projet examinera aussi l’amélioration des activités actuelles de microcrédit du HCR.

Malgré les bénéfices qu’il peut apporter, le microcrédit n’est pas toujours envisagé dans les opérations concernant les réfugiés. Dans certains cas, les politiques des pays d’accueil empêchent les réfugiés d’avoir accès aux institutions financières. Dans d’autres, l’expertise limitée du HCR et de ses partenaires en matière de microcrédit est un facteur. C’est pour surmonter ces problèmes que le HCR a établi des partenariats avec le Grameen Trust et l’Organisation internationale du Travail (OIT).

M. Yunus, qui a reçu le Prix Nobel de la paix avec sa Grameen Bank en 2006, a été surnommé « le Banquier des pauvres ». Il a démarré le projet Grameen dans un village du Bangladesh en 1976. En 1983, le projet est devenu une banque pour aider les gens à s’extraire de la pauvreté en leur octroyant de petits prêts, ou microcrédit, avec des conditions généreuses et adaptées. Le Grameen Trust a été établi six ans plus tard.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.