Airbus A400 M la France pourrait payer plus

a-400-mLes contribuables seront ils appelés à la rescousse pour relancer le programme de l’avion militaire Airbus A400M ?

Une réunion cruciale entre les 7 États clients Royaume-Uni, Espagne, Belgique, Luxembourg et Turquie, Allemagne, France a lieu ce jour à Londres.

Et dans le bras de fer qui oppose États européens commanditaires et l’avionneur, l’Allemagne a dit non.

Le ministre de la défense Hervé Morin, comme le relève le Figaro aurait déclaré aux micros de RFI  que “le fait de porter une partie des surcoûts (le) dérange pas”. Les Turcs, eux aussi membres du programme ont, pour l’heure accepté une rallonge.

Selon lefigaro ce sont 11 milliards d’euros en plus des 20 millliards initialement prévus, qui doivent être mis sur la table pour que le programme d’Airbus (filiale d’EADS) aboutisse. Une rallonge destinée à relancer un programme à la fois stratégique pour les forces armées mais aussi socialement et économiquement majeur. Le président de Midi Pyrénées et ancien ministre Martin Malvy s’était quant à lui prononcé pour un coup de pouce de l’Etat à Airbus.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.