Grippe A : l’audition de Bachelot n’a pas servi à grand chose estime Lemorton

La député socialiste de Toulouse Catherine Lemorton participait mardi à l’audition de la ministre de la santé Roselyne Bachelot sur le dossier de la grippe A.

beaucoup de questions restées sans réponses !” a déclaré la député qui a tenu à revenir sur le contenu des débats concernant le plan gouvernemental contre la grippe H1N1.

Après sa question posée à la ministre lors de la séance des questions au gouvernement, Catherine Lemorton a déclaré s’étonner du “sentiment d’autosatisfaction qui émane des réponses de la ministre aux questions posées par les Députés.”
En cause deux points, l’association des médecins généralistes jusque-là soigneusement laissés en marge de la campagne.

Et surtout : la stratégie anxiogène menée par la France, avec la commande des 94 millions de vaccins, au regard du caractère létal du virus H1N1. Le nombre de morts (240 aujourd’hui), “dramatiques au cas par cas, ne représente qu’un nombre faible au regard des 6 à 7 millions de personnes diagnostiquées” a ainsi précisé la député.
Mauvaise organisation, mauvaise communication, inconstance verbale et autosatisfaction expliquent en partie la faible adhésion des Français à cette campagne.

“La mission parlementaire demandée par le groupe Socialiste, Radical et Citoyen depuis 4 mois devrait être accordée, afin que l’échec d’aujourd’hui serve l’avenir et évite à la Ministre de fustiger les « lucidités a posteriori » pourtant bien antérieures à sa propre réaction” a conclu la député de Toulouse.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.