Mort d’un officier français en Afghanistan

Grièvement blessé hier lundi dans une embuscade dans la vallée d’Alasay qui avait coûté la vie à un autre militaire français, l’ officier appartenant à la 1ère Brigade mécanisée de Chalons-en-Champagne est décédé mardi matin des suites de ses blessures a indiqué le service de communication de la Rue Saint Dominique. Les deux soldats français accompagnaient, toujours selon le service presse du ministère de la défense, dans sa mission une section de l’armée nationale afghane dont il assurait l’entraînement et la formation.

le ministre de la défense, Hervé Morin a dit “s’associer à la douleur de ses proches et exprime sa reconnaissance à l’égard de cet officier qui a donné sa vie pour permettre à l’Afghanistan un retour vers la paix”.

Dans ce communiqué le ministre de la Défense a également renouvelé “toute sa confiance et son soutien aux forces françaises actuellement engagées sur le théâtre afghan”.

Au nom du parti socialiste, le secrétaire national en charge des affaires internationales, Jean Christophe Camabdélis a lui aussi rendu hommage au soldat tué et adresse ses condoléances à sa famille et à ses proches. Il exprime son soutien au soldat blessé.

Mais pour la rue de Solférino, la mort de “six soldats de la coalition internationale” tués en début de semaine dans ce pays “montre que malgré des déclarations optimistes des chefs militaires de l’OTAN, la situation ne cesse malheureusement de se dégrader sur le plan militaire”.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.