Philippe Seguin : l’éloge funèbre de Nicolas Sarkozy

Président de la Cour des comptes, Philippe Seguin n’avait pas épargné l’hôte de l’Elysée par plusieurs rapports cinglants.
Le président de la République lui a rendu hommage aux Invalides.

tu manqueras à chacun d’entre nous

Après l’office religieux auquel participaient 3 présidents de la République, plusieurs anciens Premiers ministres, de nombreux ministres et plusieurs membres de l’opposition dont la secrétaire nationale du Parti socialiste Martine Aubry, le chef de l’Etat a rendu hommage à l’homme d’état, ancien ministre et président de la Cour des comptes, Philippe Seguin.

Dans ces propos, Nicolas Sarkozy, qui s’est entouré à l’Elysée de plusieurs anciens proches de Seguin, a tutoyé le défunt et souligné ” le grand vide” ; “comme si chaque français découvrait combien sa présence lui était familière”.

Nicolas Sarkozy s’est souvenu des “Colère, voix, sourires” d'”un grand homme politique” qui “a occupé tous les postes” a précisé le chef de l’Etat.

Et rendu l’hommage solennel de la Nation à celui qui “n’avait pas choisi un métier mais décidé de donner un sens à ta vie” et jugeait “sévèrement la politique” tout en aimant “profondément le sport”.
Le chef de l’Etat a également rappelé l’enfance particulière du pupille de la Nation Philippe Seguin, enfant “meurtri”.

“Tu as aimé la France avec passion, généreuse et exemplaire” a encore dit Nicolas Sarkozy qui a également rappelé l’attachement d’un Philippe Seguin “Heureux” à la “République, et à l’Etat instrument de la justice”.

Le président de la République a terminé son éloge funèbre par un “vive la France et vive la République”.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.