La dissolution de partis politiques en Turquie source d’inquiétude pour le Conseil de l’Europe

« La pratique de la dissolution de partis politiques en Turquie reste une source d’inquiétude », a souligné Lluís Maria de Puig, Président de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), en référence à la récente dissolution du Parti de la société démocratique (DTP) à la suite d’une décision de la Cour constitutionnelle turque.

Le Président a exprimé l’espoir que cette décision ne porterait pas atteinte aux initiatives positives des autorités en faveur de la réconciliation. « Nous saluons vivement ces initiatives et encourageons le gouvernement à poursuivre ses activités de soutien au fonctionnement démocratique des institutions turques et à la consolidation du processus de modernisation et de réforme », a-t-il déclaré. Il a encouragé tous les acteurs politiques turcs à poursuivre la réconciliation pacifique et la modernisation démocratique du pays.

M. de Puig a réitéré l’appel de l’APCE demandant que les autorités turques accélèrent la préparation des amendements à la Constitution ainsi que la révision de la loi relative aux partis politiques, afin de les rendre conformes aux recommandations de la Commission de Venise du Conseil de l’Europe et à la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme. Il a conclu en soulignant que l’Assemblée suivrait de près tous les nouveaux développements en la matière.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.