Opérations humanitaires interrompues en Somalie

Des menaces grandissantes, la multiplication des embuscades visant les opérations humanitaires et une série d’exigences de la part de groupes armés ne permettent pratiquement plus au Programme alimentaire mondial (PAM) de continuer à nourrir un million de personnes dans le sud de la Somalie, a annoncé mardi cette agence des Nations Unies.

Les opérations humanitaires dans cette partie du pays étant de plus en plus souvent la cible d’attaques, le PAM est sérieusement préoccupé par les souffrances imposées aux catégories les plus vulnérables d’une population affamée. Il dénonce le fait que l’on s’en prenne ainsi de manière inhumaine à des opérations purement humanitaires ce qui constitue une situation sans précédent.

Le PAM continue d’organiser des distributions de vivres dans le reste du pays, y compris la capitale, Mogadiscio. Il aide ainsi 1,8 million de Somaliens à se nourrir, soit les deux tiers des personnes dans le besoin.

En raison de la situation dans le Sud, les ressources et les humanitaires qui étaient déployés dans cette région sont en cours de redéploiement pour parer à toute éventualité, notamment au cas où l’interruption des distributions alimentaires provoquerait un exode. Des réserves de vivres ont été « prépositionnées » et tout est prêt pour faire face à des mouvements de population que ce soit à l’intérieur de la Somalie comme aux frontières avec ses voisins.

Le PAM rappelle qu’il est une agence de l’ONU apolitique et impartiale présente depuis plus de quarante ans en Somalie où elle fournit une assistance aux plus pauvres parmi les pauvres. La pression exercée par les groupes armés dans le sud du pays constitue désormais un obstacle à l’accomplissement du mandat humanitaire du PAM.

La sécurité de ses équipes demeure une préoccupation fondamentale pour celui-ci. Des attaques récentes, des menaces, des actions de harcèlement et des demandes d’argent de la part de groupes armés ont perturbé l’acheminement des vivres et rendu pratiquement impossible l’assistance à un million de personnes vulnérables dont de nombreux femmes et enfants.

Bon an mal an, la Somalie n’est pas en mesure de répondre à plus de 40% des besoins alimentaires de sa population par sa production locale. Ces cinq dernières années, le chiffre a été plus proche des 30%.

Le PAM est la plus grande organisation humanitaire du monde. Il prévoit cette année de nourrir plus de 90 millions de personnes dans 73 pays.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.