Affrontements meurtriers au Nigéria

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a déploré jeudi la mort d’un grand nombre d’enfants dans des affrontements, principalement entre jeunes gens, dans le nord du Nigéria.

Selon la presse, la majorité des dizaines de personnes qui ont été tuées dans des affrontements lundi à Bauchi étaient des enfants.

Dans le nord du Nigéria, des millions d’enfants vivent dans des conditions très précaires, loin de leurs familles, selon l’UNICEF. “Ces enfants sont extrêmement vulnérables à l’influence de ceux qui leur offrent une maigre nourriture”, ajoute le Fonds.

L’agence des Nations Unies “déplore l’exploitation d’enfants vulnérables, qui se termine souvent en tragédie”.

Elle appelle les gouvernements, les communautés, les familles et les chefs traditionnels et religieux à garantir qu’on prenne soin de ces enfants de manière adéquate, qu’ils reçoivent une éducation de qualité et qu’ils soient protégés contre les abus et la violence.

Une récente étude du ministère nigérian des femmes et du développement social a constaté que près d’un quart des enfants du Nigéria sont orphelins ou vulnérables. Leur nombre est plus élevé que dans des pays confrontés à la guerre, comme le Soudan, la Somalie et la République démocratique du Congo (RDC).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.