L’ONU demande à la Guinée de proteger victimes et témoins

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a transmis au gouvernement guinéen le rapport de la commission d’enquête sur les événements du 28 septembre dernier à Conakry et a souligné à son intention le « besoin impératif » qu’il saisisse « cette occasion pour rompre définitivement avec la violence qui a caractérisé les événements tragiques » survenus il y a trois mois.

Le Secrétaire général rappelle au Gouvernement guinéen ses obligations en matière de protection des victimes ou témoins, y compris ceux ayant coopéré avec la commission.

Le rapport de la commission d’enquête internationale sur les évènements du 28 septembre 2009 en Guinée a été transmis au gouvernement de la Guinée, au Conseil de sécurité, à la Commission de l’Union africaine, et à la Commission de la Communauté économique des États d’Afrique de l’;Ouest (CEDEAO), précise le Secrétaire général dans un communiqué rendu public samedi.

Ce rapport fait suite au travail effectué par la commission à Conakry du 15 novembre au 5 décembre derniers.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.