Expulsions d’Afghans : Paris et Londres critiqués par les Nations Unies

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) a appelé mercredi les autorités britanniques et françaises à faire preuve de la plus grande prudence avant de renvoyer des ressortissants afghans en situation irrégulière vers l’Afghanistan, en raison des problèmes d’insécurité, d’atteintes aux droits de l’homme mais également des sévères conditions climatiques dans ce pays pendant les mois d’hiver.

l’intensification du conflit

Par ailleurs en raison de l’intensification du conflit depuis ces derniers mois, le HCR demande à ce qu’aucun renvoi n’ait lieu vers l’Afghanistan avant qu’il ait été donné aux personnes qui souhaiteraient faire valoir leur besoin de protection internationale, la possibilité d’accéder à une procédure d’asile leur permettant de bénéficier d’un examen complet et équitable de leur demande.

« La situation de sécurité en Afghanistan et la sévérité de la période hivernale doivent être prises en considération préalablement à toute décision de renvoi vers ce pays », a déclaré Wilbert van Hövell, le représentant régional du HCR à Bruxelles.

Le HCR, dans ses recommandations relatives à la détermination des besoins de protection internationale des demandeurs d’asile en provenance d’Afghanistan, rappelle qu’un nombre significatif de demandeurs d’asile afghans en Europe et ailleurs ont besoin de cette protection en raison de la situation actuelle prévalant dans ce pays.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.