L’aide humanitaire aux palestiniens coutera 323 millions en 2010

L’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) a lancé lundi au Caire son appel de fonds pour 2010 lors d’une réunion de la Ligue des Etats arabes, réclamant plus de 323 millions de dollars pour financer ses programmes.

éducation, santé, protection

En lançant cet appel, la Commissaire générale de l’UNRWA, Karen AbuZayd, a souligné que les 12 derniers mois avaient vu une intensification de la crise dans le Territoire palestinien occupé, en commençant par l’offensive militaire israélienne à Gaza. Le blocus de Gaza depuis lors a eu des conséquences dévastatrices pour tous les aspects de la vie de 1,4 million de personnes coincées dans ce territoire, estime l’agence des Nations Unies.

L’argent réclamé servira à financer des programmes concernant la création d’emplois, l’éducation, la santé et la protection, a précisé l’UNRWA.

De son côté, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies a dénoncé le régime de découpage appliqué par les autorités israéliennes dans ce qui est appelé la Zone C de la Cisjordanie. Selon ce régime, les constructions palestiniennes sont dans les faits interdites dans quelque 70% de cette zone. En outre, dans les 30% restant, une série de restrictions éliminent virtuellement la possibilité d’obtenir un permis de construire.

En conséquence, des dizaines de milliers de Palestiniens souhaitant construire dans une grande partie de la Zone C n’ont pas d’autre choix que de construire sans autorisation, risquant ainsi une démolition de leurs biens, note OCHA.

une attaque contre la mosquée du village de Yassuf

Pour sa part le Bureau du Comité sur l’exercice des droits inaliénables du peuple palestinien a exprimé sa très forte préoccupation concernant la poursuite des activités de colonisation par le gouvernement d’Israël dans le Territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est. « La situation concernant la construction de colonies est très inquiétante », a déclaré le Bureau dans un communiqué publié mardi. Il a appelé la communauté internationale à agir immédiatement.

Par ailleurs, le Coordonnateur spécial des Nations Unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Robert Serry, s’est déclaré « choqué » lundi par une attaque contre la mosquée du village de Yassuf, en Cisjordanie.

« La profanation d’un lieu de culte est déplorable. Cette attaque fait partie d’un phénomène plus large de violence des colons (israéliens) contre les civils, les biens et le territoire palestiniens », a dit M. Serry. « Les autorités israéliennes ne font pas assez pour faire respecter l’ordre face aux extrémistes violents, ce qui conduit à un climat d’impunité », a-t-il ajouté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.