Sarkozy présente les grandes lignes du nouvel emprunt d’Etat

Dans un contexte de crise économique et sociale, Nicolas Sarkozy a présenté lundi matin les grandes lignes du nouvel emprunt d’état concocté par la commission Rocard-Juppé.

réacteurs nucléaires de 4e génération

Malgré des déficits publics historiques, le chef de l’Etat a confirmé les montants déjà annoncés. Ce sont bien 22 milliards d’euros que l’État lèvera non auprès des particuliers mais sur les marchés. Le solde des 35 milliards annoncés soit 13 milliards seront prélevés sur le compte des remboursements réalisés par les banques.

Sur l’affectation des sommes voici les annonces du Chef de l’Etat : 11 milliards seraient consacrés à l’enseignement supérieur et à la formation ; 6,5 milliards d’euros seraient consacrés aux PME et PMI pour tenter, notamment, de doper les exportations, talon d’Achille de l’économie française. “5 milliards d’euros d’investissement public supplémentaires, qui s’ajouteront au 7 milliards d’investissement de l’Etat prévus chaque année jusqu’en 2020 dans le cadre du Grenelle de l’environnement” a notamment déclaré le chef de l’Etat ; “Nous allons donc lancer le développement des réacteurs nucléaires de 4e génération, un milliard d’euros, qui recycleront l’uranium et le plutonium et produiront beaucoup moins de déchets” a encore précisé Nicolas Sarkozy devant les journalistes de le presse économique.

Ces annonces correspondent grosso modo aux préconisations de la commission présidée par les anciens Premier Ministres Michel Rocard et Alain Juppé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.