nouveaux combats au Nord Yemen

Plusieurs milliers de personnes continuent de fuir leur domicile dans le nord du Yémen alors que se poursuivent les combats entre troupes gouvernementales et les forces d’Al Houti pour le cinquième mois consécutif, a indiqué vendredi le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

Le porte-parole du HCR, Andrej Mahecic, a précisé que la situation demeurait tendue dans la province de Saada, foyer de l’insurrection, et que les derniers déplacés internes à être arrivés avaient signalé des combats dans plusieurs secteurs. La situation est particulièrement sérieuse dans le district de Razeh où la population ne peut se déplacer et où elle est privée des services de base tels que l’eau et l’électricité. Les pénuries de vivres ont fait grimper les prix en flèche et de plus en plus de familles n’ont plus les moyens de faire face à la situation.

A titre d’exemple, en un mois, la population de personnes déplacées installées au camp d’Al Mazrak 1, dans le gouvernorat de Hajjah, a doublé. Il y a actuellement 21.000 déplacés internes dans ce camp prévu pour héberger 10.000 personnes. « Cette surpopulation est actuellement notre première préoccupation », a indiqué le porte-parole du HCR.

Au moins 500 familles doivent partager leur tente, prévue normalement pour un seul foyer, avec une ou deux autres familles. Au moins 1.300 familles, hébergées dans 48 tentes collectives dans les quatre zones de transit du camp, attendent de se voir allouer une tente familiale.

Pour faire face à la situation, le camp d’Al Mazrak 1 a dû être réorganisé et agrandi pour la troisième fois. Et à la suite d’un accord avec les autorités yéménites, le HCR a commencé à planifier un troisième camp à Al Mazrak. La capacité d’accueil du nouveau site sera de 1.000 familles (7.000 personnes) et il devrait ouvrir au début janvier.

On estime que 175.000 personnes ont été affectées par les troubles au Yémen depuis 2004, y compris les derniers déplacés internes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.