Plainte contre Georges Frêche pour apologie de crime de Guerre

Le président de la région Languedoc Roussillon et ancien maire de Montpellier Georges Frêche une nouvelle fois sur le devant de la scène médiatique. Quelques heures après avoir été adoubé par les militants socialistes, alors qu’il avait été exclu du PS sous le secrétariat de François Hollande, Frêche doit affronter une nouvelle plainte pour un soi disant dérapage verbal.

En pleine campagne électorale pour sa réélection à la tête de la région, et selon plusieurs médias, Georges Frêche aurait cette fois ci évoqué les prisonniers français lors de la 2e guerre mondiale. La phrase litigieuse aurait été prononcée dans le village fortifié de Villefranche de Conflens dans le département des Pyrénées Orientales :

“Les Allemands ont fait deux millions de prisonniers partis en villégiature s’occuper des Gretchen, pendant que leurs maris étaient en peine sur le front russe”

Une plainte a été déposée par un fils de déporté devant les autorités judiciaires de Perpignan.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.