Bayrou refuse la main tendue de Ségolène Royal

La présidente socialiste de la région Poitou en campagne pour sa réélection avait proposé une fusion des listes PS et MODEM dès le premier tour de l’élection. François Bayrou lui a opposé une fin de non recevoir arguant de la nécessité du pluralisme démocratique au 1er tour des élections régionales. Le Modem présentera donc des listes autonomes dans les 22 régions lors du scrutin de mars 2010.

Une nouvelle fois l’ancienne candidate à l’élection présidentielle a réussi son buzz médiatique. Après le sommet de Dijon auquel Vincent Peillon réunissait les représentants communistes, socialistes, verts et modem, l’ancienne compagne de François Hollande s’est invitée au congrès du Modem par la porte médiatique.

Réuni en congrès à Arras, le parti de François Bayrou désignait ses têtes de liste pour les régionales. Sans l’aval de la direction du PS, Royal a fait une offre de nature tactique à savoir une fusion des listes dès le 1er tour. Une offre qui pourrait bien diviser le PS dans la mesure où l’alliance systématique avec le Modem n’est pas dans les priorités de la majorité de Martine Aubry. D’autres présidents de région socialistes, en campagne pour leur réélection pourraient parfaitement, eux, ne pas choisir une telle voie.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.