La pollution du delta du Niger évaluée

Une évaluation menée par le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) avec le soutien du gouverneur de l’Etat de Rivers, au Nigéria, va analyser pendant un an l’impact de la production pétrolière en termes de pollution sur les eaux du delta du Niger dans la région d’Ogoni.

financée par plusieurs groupes pétroliers

L’Etat de Rivers contribue à hauteur de 40% à la production pétrolière et de gaz naturel du Nigéria. La majeure partie de la population du delta du Niger reste employée dans le domaine de la pêche et de l’agriculture. Le Nigéria est aussi victime de la déforestation avec un des taux les plus élevés au monde, soit 3,3 % par an

Les installations de raffinerie de la région continuent de polluer les eaux du fleuve Niger par manque d’entretien et de rénovation depuis presque 20 ans.

L’expertise de la PNUE est très attendue pour quantifier et analyser les mesures à prendre pour que l’industrie pétrolière du Nigéria se conforme aux normes environnementales internationales.

L’annonce de cette évaluation a eu lieu à Port-Harcourt, la capitale de l’Etat de Rivers. Cette expertise, qui va coûter 9,5 millions de dollars, est financée par plusieurs groupes pétroliers, la Nigerian National Petroleum Corporation, Shell, Total et Agip.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.