Intrusion de militants Greenpeace dans l’Assemblée nationale

Scandale dans l’enceinte de l’assemblée nationale. Une nouvelle session particulièrement bouillante s’est tenue mercredi devant les caméras de télévision.

A la veille du sommet de Copenhague, un débat sur les enjeux du sommet mondial avait été organisé.

Jean Louis Borloo, ministre du développement durable est intervenu le premier au nom du gouvernement. Chaque groupe politique devait ensuite intervenir pour présenter ses positions politiques. Pour les Verts le député de Paris Yves Cochet a ainsi demandé la mise en ouvre “de la décroissance”.

Mais présents dans les balcons réservés au public,sur invitations de députés, plusieurs membres de l’association Greanpeace ont alors manifesté jusqu’à interrompre les interventions des représentants du peuple.

Le président de l’Assemblée Nationale, Bernard Accoyer, a alors décidé de suspendre la séance.
Des échanges d’amabilité ont fusé de toute part. Plusieurs députés quittent l’hémicycle.
Un député UMP accusé le Député Vert Noël Mamère d’avoir fait un bras d’honneur à l’orateur UMP.

Pour Jean Marc Ayrault, au nom du parti socialiste a dit “regretter ces incidents”.

Pour l’UMP l’orateur a dit quant à lui avoir pris conscience de l’importance du sommet de Copenhague.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.