Massacre de 27 journalistes aux Philippines, l’UNESCO demande une enquête

La directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a demandé au gouvernement philippin de réaliser une enquête approfondie sur l’attaque meurtrière perpétrée le 23 novembre à Minguindanao contre un convoi et qui a coûté la vie à une cinquantaine de personnes, dont 27 journalistes au moins.

assassinat barbare

« Ce crime atroce ne doit pas rester impuni », a déclaré Mme Bokova. « Je condamne cette tuerie et je demande au gouvernement des Philippines d’agir rapidement et de tout mettre en oeuvre pour traduire en justice les responsables ».

« L’assassinat barbare des membres du convoi – journalistes et simples citoyens – est une véritable attaque contre la démocratie et le processus démocratique. De plus, en s’en prenant aux journalistes, les auteurs de ce crime ont aussi violé le droit des Philippins à être informé librement et correctement sur la vie politique », a-t-elle ajouté.

Selon les informations parues dans la presse, les journalistes voyageaient avec des responsables politiques et leurs supporters qui allaient déposer des papiers pour un candidat au poste de gouverneur de la province de Minguindanao, au Sud des Philippines. Ce convoi est tombé dans une embuscade.

Ces 27 décès portent à 34 le nombre de journalistes assassinés cette année au Philippines.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.