Tensions entre le Maroc et le Front Polisario

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, est préoccupé par les tensions croissantes entre le Maroc et le Front Polisario, tensions qui se sont accrues avec la récente détention de plusieurs groupes de militants sahraouis et le sort de la militante sahraouie Aminatou Haidar, a déclaré mardi sa porte-parole.

Sahara occidental

M. Ban a répondu par écrit à des lettres envoyées par le Front Polisario à ce sujet, a-t-elle ajouté lors du point de presse quotidien au siège des Nations Unies à New York.

« Le Secrétaire général a appelé les deux parties à continuer à coopérer avec son Envoyé personnel, Christopher Ross, pour planifier un autre cycle de pourparlers et travailler ensemble, afin d’;arriver d’;un mutuel accord à une solution politique », a-t-elle ajouté.
Des délégations du Maroc et du Front Polisario s’étaient rencontrées en août en Autriche, pour de nouveaux pourparlers sur le Sahara occidental sous l’égide des Nations Unies et s’;étaient engagées à poursuivre les discussions dès que possible.
Plusieurs cycles de pourparlers entre les deux parties ont déjà eu lieu sous les auspices de l’ONU en 2007 et en 2008 à New York mais n’;ont pas abouti à un accord.
Le Maroc et le Front Polisario s’affrontent sur le Sahara occidental depuis la fin de la domination espagnole sur ce territoire en 1976. La Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental est chargée de surveiller le cessez-le-feu conclu en 1991 entre le Maroc et le Front Polisario et d’organiser un référendum d’autodétermination.
Le Maroc a présenté un plan pour l’autonomie du Sahara occidental, alors que la position du Front Polisario est que le statut final du territoire devrait être décidé lors d’un référendum incluant l’indépendance comme option.
Concernant la dimension humaine du conflit, le Secrétaire général a réitéré mardi son appel aux parties à rester en contact avec le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH).

Selon la presse, la défenseure sahraouie des droits de l’homme Aminatou Haidar fait une grève de la faim depuis mi-novembre à l’aéroport de Lanzarote, aux Canaries, après s’être vue refuser de monter à bord d’un avion en direction d’El Ayoun, au Sahara occidental, parce qu’elle a renoncé à son passeport marocain.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.