Un voleur de voiture renverse son comparse

Procès en correctionnelle lundi pour un multi-récidiviste au lourd casier. Accusé de vol et dégradation d’un véhicule, on lui reproche aussi d’avoir renversé son complice qui tentait de fuir la police.

Il était 5h30 du matin le 11 octobre 2006 quand Pauline découvrit que le véhicule de son père ne se trouvait plus sur le parking d’une cité à Bagatelle. Pleine de sang froid, elle décide de faire le tour du pâté de maison pour vérifier si le voleur n’est pas dans les environs. Par chance elle parvient à retrouver la Ford Fiesta arrêtée à un feu rouge à coté d’un autre véhicule. Immédiatement, elle appelle la police et suit la voiture jusqu’à destination. La police arrive très vite et fait paniquer le second conducteur qui s’avère être le complice du voleur de Ford Fiesta. Le jeune homme, un mineur de 17 ans, sort de l’Opel Corsa dérobée et s’enfuit en courant. Sofiane lui, reste au volant de la Ford et essaye de semer les forces de l’ordre. Mais à un carrefour, le mineur déboule devant la voiture et Sofiane ne parvient pas à l’éviter.

Un casier impressionnant

Le mineur s’en sortira avec une jambe et deux côtes cassées et sera jugé séparément. Sofiane, 22 ans, lui sera conduit au poste où son taux d’alcoolémie sera découvert et évalué à 0,98g par litre de sang. Dans sa déposition, il avouera avoir bu au moins cinq verres de Whisky avant de commettre son forfait. Mais les circonstances des vols et leurs auteurs restent encore incertains, chaque suspect essayant de protéger l’autre. Sofiane a tout de même été inculpé pour les vols des deux voitures, conduite sans permis, conduite sous l’empire d’un état alcoolique et blessures involontaires entraînant un incapacité de travail de 10 jours.

Si Sofiane était absent à son procès, c’est parce qu’il venait tout juste (samedi dernier) de sortir de prison, pour profiter de sa semi-liberté. Et lundi, il entamait son premier jour de travail dans les Bouches du Rhône, l’empêchant de se présenter devant le tribunal. Cela n’a pas empêché la président de faire état de son casier judiciaire impressionnant pour quelqu’un de son âge : 14 délits pour, en vrac, conduite sans permis, violences, vols, dégradations, cambriolages, transport de stupéfiants, conduite alcoolisée etc. Toutes ces infractions lui ont valu déjà plus de 2 ans de prison ferme.

Une peine qui convient à tous

A l’audience, sans accusé à la barre, tout s’est fait très vite. La partie civile a demandé 4200€ de dommages et intérêts. Et le procureur s’est dit « ému par cette communauté familiale » en évoquant les paroles du mineur lors de son audition. Celui-ci avait en effet déclaré vouloir se suicider ce matin du 11 octobre, et a donc choisi de se jeter sous les roues du véhicule conduit par son ami. « Je me demande même s’il faut poursuivre monsieur pour ce qui lui est reproché » dit-il dans un sourire ironique. Mais il reprit son sérieux pour demander une peine de 6 mois de prison ferme à l’encontre de Sofiane. De son coté, l’avocate de la défense a demandé à « ne pas casser l’élan de réinsertion » de son client en ne prolongeant qu’au minimum sa période de semi-liberté.

Après avoir entendu toutes les parties, le tribunal a décidé de condamner Sofiane à 2800€ d’amende et aux 6 mois demandés par le procureur. 6 mois qu’il effectuera en semi-liberté pour lui permettre de garder son emploi, mais qui permet aussi à la justice de garder une emprise sur lui.

Walid Hamadi

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.