la droite toulousaine demande une réorganisation des services de la Propreté

Ce sera le vœu présenté vendredi en Conseil municipal par les élus minoritaires du groupe Toulouse pour tous (UMP). La lutte pour la propreté dans une grande ville comme Toulouse est une mission difficile et délicate précisent les proches de l’ancien maire Jean Luc Moudenc.

les zones attractives et les grandes artères toulousaines

Il est exceptionnel qu’une municipalité puisse parvenir à une ville propre, partout, en permanence, et pourtant c’est le but qu’elle se doit d’atteindre. Que peut faire une Mairie pour rendre sa ville plus propre ? Déployer des équipes de nettoyage et les équiper d’engins et outils adaptés, développer des campagnes de communication et de sensibilisation, faire appel à l’esprit de responsabilité de chacun, tout en brandissant la menace de sanctions. La Mairie de Toulouse fait tout cela, et depuis longtemps” reconnait même l’opposition de Pierre Cohen.

Mais précisent ils “Depuis le 1er janvier 2009, les services de la propreté ont été transférés à la Communauté urbaine du Grand Toulouse. Il semblerait que ce transfert précipité ait entraîné une certaine désorganisation du service de la propreté à Toulouse“.

Pour parvenir à une meilleure organisation de ce dernier, le groupe “Toulouse pour Tous” (UMP) émet le vœu que “soit engagé un vaste plan de réorganisation des services de la propreté avec notamment la remise en place du poste d’adjoint à la propreté, qui, tout en étant également élu à la Communauté urbaine, assurerait un meilleur suivi de la propreté sur le territoire de la Ville de Toulouse“.

En outre, ces élus demandent la mise en place d’une  “force d’intervention très ciblée, de la part des services municipaux de nettoyage, pour le week-end sur le balayage des zones attractives et des grandes artères toulousaines“.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.