Barèges accuse Malvy de “politique spectacle”

A quelques mois de l’élection régionale, la candidate UMP Brigitte Barèges passe à la vitesse supérieure. Après avoir lancé une campagne d’affichage publicitaire en 4×3, la député maire de Montauban hausse le ton contre son concurrent socialiste Martin Malvy.

Avec un premier axe d’attaque : la politique éducative de l’ancien ministre de François Mitterrand. Une politique éducative entachée de “Bling Bling” estime Barèges. Avec une conséquence précise la député maire de Montauban : “Il faut changer la politique éducative du présent Conseil Régional” coupable selon cette proche de Nicolas Sarkozy, “de politique spectacle”

Barèges rebondit là sur “les récents événements survenus au Lycée Galliéni de Toulouse” -professeurs exaspérés de la violence de certains élèves- qui précise encore la chef de file UMP “en sont le meilleur témoignage”.

Voilà la raisonnement que développent les communicants de Brigitte Barèges “Détruit en 2001, après la catastrophe d’AZF, il a fallu plus de 7 ans pour reconstruire cet établissement. Aujourd’hui des centaines de jeunes disposent d’un outil architectural magnifique. Mais cela suffit-il ? Doit-on se faire plaisir ou doit-on écouter en premier les utilisateurs ? A ce jour, les internes ne disposent pas encore d’eau chaude et l’on passe sur les dizaines de points techniques défectueux. Mais il y a plus grave : la conception elle-même de ce bâtiment avec par exemple de très longs couloirs, avec des recoins où l’insécurité est permanente” .

Avec une cause et une conséquence précise encore la député maire de Montauban “Galliéni n’a pas été conçu pour ceux qui l’utilisent. Pourquoi ? Parce que les acteurs principaux n’ont pas été concertés : jeunes, parents, enseignants, personnels… Il faut arrêter ces constructions de prestige !

Il faut dorénavant et s’il est nécessaire de construire de nouveaux lycées, y associer tous les acteurs. Elue Présidente de Région, je veux une véritable politique éducative concertée au service de toutes et de tous sans instruction politique et sociale” a donc conclu la challenger du président sortant Martin Malvy.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.