L’armée de resistance du seigneur dans l’oeil des grandes puissances

Le Conseil de sécurité des Nations Unies demande à l’armée de résistance du seigneur (LRA) de cesser immédiatement toutes leurs attaques contre les civils en République démocratique du Congo (RDC), en République centrafricaine et au Soudan.

menace directe et grave que les rebelles font peser sur la population civile

Dans une déclaration à la presse lue par le Président du Conseil pour le mois de novembre, Thomas Mayr-Harting (Autriche), les membres du Conseil appellent aussi les rebelles à se rendre et à désarmer, comme le requiert l’Accord de paix final.

Le Conseil de sécurité a une nouvelle fois vivement condamné les récentes attaques de la LRA en RDC, en République centrafricaine et au Soudan qui ont entraîné la mort, la disparition et le déplacement de milliers de civils. Il se dit profondément préoccupé par la menace directe et grave que les rebelles font peser sur la population civile, sur les opérations humanitaires et la stabilité de la région des Grands Lacs.

La déclaration salue les Etats de la région pour leur coopération accrue et leurs efforts pour répondre à la menace posée par la LRA et les appelle à coopérer pleinement avec l’ONU afin de protéger les civils, en particulier les femmes et les enfants. Le Conseil leur demande également de respecter le droit humanitaire, les droits de l’homme et le droit des réfugiés et de prendre toutes les mesures appropriées pour protéger les civils.

Les membres du Conseil appellent aussi les missions des Nations Unies dans la région à coordonner leurs stratégies pour protéger les civils.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.