Vers des eaux plus pures dans le Sud ouest

Le comité de Bassin Adour-Garonne a adopté lundi son Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE) pour les années 2010 à 2015. Avec un objectif : permettre qu’en 2015, 60% des eaux de la région soient en bon état.

4,1 milliards d’euros sur 6 ans

Le Bassin Adour-Garonne concerne en tout ou partie 6 régions (Aquitaine, Midi-Pyrénées, Poitou-Charentes, Languedoc-Roussillon, Auvergne et Limousin), 26 départements, qui regroupent 7 millions d’habitants et le 5ème de la superficie du territoire national.

Cette décision, est l’aboutissement d’un long processus de concertation. 1 300 collectivités locales ont été écoutées, tous les habitants du Bassin ont été destinataires d’un questionnaire, 70 000 d’entre eux y ont en effet répondu

Sa mise en œuvre suppose, de la part des acteurs locaux, un effort de 4,1 milliards d’euros sur 6 ans, soit 15% de plus que sur la période précédente. ”

C’est un objectif très ambitieux, surtout lorsque l’on sait que plus de la moitié de cet effort sera supporté par les collectivités locales dont on sait les inquiétudes actuelles. Mais c’est un objectif écologique qui est à notre portée. C’est un impératif européen et une règle que nous devons nous fixer avec 2027 comme date butoir pour parvenir à 100% de masse d’eau en bon état“, a souligné le président du Bassin et président de la région Midi Pyrénées, Martin Malvy.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.