Sommet mondial sur la sécurité alimentaire : une énième déclaration adoptée

Les leaders de la planète, réunis à Rome dans le cadre du Sommet mondial sur la sécurité alimentaire, ont adopté lundi une déclaration renouvelant leur engagement à prendre aussitôt que possible des mesures pour éliminer durablement la faim qui frappe plus d’un milliard d’êtres humains.

plus de 17.000 enfants mourront de faim

Ils ont également décidé d’inverser la tendance à la diminution des financements nationaux et internationaux consacrés à l’agriculture, de promouvoir de nouveaux investissements dans ce secteur, d’améliorer la gouvernance en matière d’alimentation et d’affronter de manière “proactive” les défis que pose le changement climatique en matière de sécurité alimentaire.

Dans son intervention, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a qualifié la crise alimentaire actuelle de “sonnette d’alarme pour demain ». Rien que ce lundi plus de 17.000 enfants mourront de faim, un toutes les cinq secondes, soit 6 millions par an, a-t-il dit.

Le Secrétaire général a jeûné pendant 24 heures ce week-end pour marquer sa solidarité avec les gens souffrant de la faim. « Ce n’était pas facile, mais pour beaucoup de gens, c’est une réalité quotidienne », a-t-il souligné.

Pour lutter contre ce fléau aggravé par le changement climatique et la croissance démographique, Ban Ki-moon a proposé d’accroître l’aide alimentaire mais aussi les investissements dans le développement agricole. Il a suggéré notamment la fourniture de semences permettant d’améliorer la productivité et un meilleur accès aux marchés pour les petits exploitants agricoles, notamment les femmes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.